Synopsis

Au cœur de la forêt, un village abrite le peuple des Ghénas. Ceux-ci vivent sans contact avec le monde extérieur et en totale harmonie avec la nature environnante. C’est dans cette communauté que vit Azur, une jeune fille de quinze ans dont la curiosité est à toute épreuve. Pour mieux comprendre le monde qui l’entoure, elle pose beaucoup de questions… quitte à être rejetée par les anciens du village. Alors, elle trouve parfois refuge dans la forêt, son havre de paix. C’est là qu’elle fait la rencontre d’un
mystérieux inconnu, Oraé. Intrigués l’un par l’autre, ils ont pourtant du mal à établir le dialogue… Pourquoi ne parviennent-ils pas à communiquer ? Quel mystère entoure le village des Ghénas ? Oraé va tout faire pour le découvrir, ouvrant à Azur de nouveaux horizons…
entre les deux adolescents se noue une relation intense qui les aidera à faire face à la vie.

  • Roman jeunesse fantasy

  • Librinova

  • Décembre 2016

  • 126 pages

Mon avis

J’ai lu ce livre en partenariat avec les éditions Librinova que je remercie chaleureusement. Je l’avais lu au mois de janvier et je pensais en avoir écris la chronique et ce n’était pas le cas. Un mail de la maison d’édition hier matin m’a mis la puce à l’oreille. Pour que les souvenirs soient plus frais et au plus près de ce que je ressens, je l’ai donc relu entre hier et ce matin pour vous faire part de mon avis.

On entre ici dans un village où tout est organisé au millimètre près. Chaque villageois se voit donner une tâche en fonction de son âge et de ses capacités pour participer à la vie en communauté. On rencontre très vite une jeune fille, Azur, qui a une passion peu commune pour son âge, la nature et les herbiers. Elle est très réservée, et au village les jeunes gens commencent à parler d’elle et à vouloir de moins en moins de sa compagnie. Ceci ne semble pour autant ne pas la déranger, son monde à elle semble loin de tous ces problèmes là.

Au cours d’une de ses tâches, Azur va faire la connaissance d’Orae, un jeune garçon orphelin qui ère de villages en villages sans trop savoir où aller. Va alors s’instaurer entre les deux jeunes gens une relation remplie de douceur, de tâtonnements et de curiosité. Oraé est un jeune homme plein de vie, débrouillard. A contrario, Azur est une jeune fille qui se pose beaucoup de questions, qui n’aime pas forcément la compagnie des autres gens et qui craint pas mal de choses, surtout les inconnus.

Ensemble ils vont s’aider mutuellement à grandir, vivre et apprendre l’un de l’autre à la manière d’un rite initiatique. Ce roman m’a rappelé Le passeur de Lois Lowry avec ce rapport à la nature et à la communauté. J’ai vraiment bien aimé l’univers que l’auteur nous dépeint ici. Son écriture est douce. Les phrases sont courtes, ce qui impose un rythme très plaisant. J’ai tourné les pages très rapidement sans m’en rendre compte, comme lors de ma première lecture. Ce livre est un petit bonbon qui nous fait nous sentir bien.

Mais ne vous y méprenez pas ! Ce roman n’est pas un long fleuve tranquille et un événement saura vous le rappeler. N’hésitez pas à vous plongez dedans. Malgré qu’il soit estampillé jeunesse, je pense qu’il saura ravir votre âme d’enfant rêveur.

Je m’excuse auprès de la maison d’édition pour cet oubli que j’ai tenté de réparer au plus vite

Logo JenniferR

0/10
Ma note