Synopsis

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le svoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

  • Roman jeunesse
  • Gallimard
  • 6 Juin 2013

  • 518 pages

Mon avis

Vous pouvez le dire j’arrive après la tempête. Pourtant c’est pas faute de le voir traîner dans ma bibliothèque depuis plus d’un an maintenant. Ma meilleure amie me l’avait prêté en me disant que j’allais très certainement l’adorer. Au vue de ce qu’elle m’en avait dit j’en été persuadée aussi mais peut-être que le fait de le voir partout à jouer en sa défaveur.

Aujourd’hui, je me demande comment j’ai pu le laisser m’attendre aussi longtemps. Même si je dois avouer que le début fut laborieux, une fois embarquée je n’ai pas pu m’arrêter. Tout m’a plus : les personnages, l’univers, la plume de l’auteur. On me l’a souvent présenté comme étant le récit d’une Harry Potter au féminin et je suis assez d’accord avec cette analyse. Pourtant, les deux sagas sont bien différentes mais se ressemblent quand même dans bien des aspects.

Ophélie, cette jeune fille embarquée bien malgré elle dans une aventure dont elle n’a que faire : elle est passionnée par les objets et son musée qu’elle chérie plus que tout au monde. Elle est complètement étrangère à ce qui se trame autour d’elle et quand on lui annonce qu’elle doit se fiancer à Thorn, elle ne montre aucun  enthousiasme, bien au contraire. Elle est bien dans sa petite vie, avec sa famille et ses petites habitudes. Elle ne porte pas forcément attention à son look, à l’inverse de sa soeur, qui le lui reproche souvent.

Lorsqu’elle rencontre Thorn et qu’elle doit partir avec lui, on la perçoit naïve, peu sure d’elle, facilement manipulable. Du moins, c’est ce que l’on croit. Au fil du roman on la découvre beaucoup plus mature, réfléchie, aventurière, charismatique. Ce personnage m’a énormément touché, emprisonnée entre ce qu’on a décidé pour elle et ce qu’elle veut réellement.

Thorn est l’intendant de la Citacielle. Au moment de rencontrer Ophélie, il parait détaché de la situation, secret, grognon, taciturne. Petit à petit, il s’ouvrira à Ophélie sans jamais trop en dire sur sa vie et sa famille. Elle découvrira toutes ces choses au fil du roman, soit bien malgré elle, soit après avoir obtenu la confiance de Thorn qui finira par se livrer petit à petit. Ces deux personnages promis à un avenir commun, semble pourtant très loin l’un de l’autre. Et pourtant …

Tous les personnages secondaires sont aussi très importants et apporteront tous un intérêt à l’histoire. Ils conseilleront le couple, donneront quelques informations ci et la.

L’univers est quant à lui magnifiquement détaillé, il nous emporte totalement dans sa magie. Tous les mystères ne demandent qu’à être découvert et ce premier tome pose très bien le décor. On en sait assez pour avoir envie de poursuivre notre lecture en compagnie du tome 2.

Je passerai bien sur le côté magique pour que vous puissiez au maximum découvrir cet univers par vous-même. Sachez bien que cette magie sortira Ophélie de bien des situations embarrassantes ou au contraire l’amènera à faire quelques mauvaises rencontres.

Je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans cette saga qui nous promet bien des surprises. Depuis notre célèbre sorcier à la cicatrice en forme d’éclair, je n’avais pas trouvé d’univers aussi fouillé en fantasy jeunesse.

 

Logo JenniferR