Synopsis

« Je vais pouvoir, j’espère, te confier toutes sortes de choses, comme je n’ai encore pu le faire à personne, et j’espère que tu me seras d’un grand soutien. »

« En 1942, la jeune Anne Frank a 13. Elle vit heureuse à Amsterdam avec sa soeur Margot et ses parents, malgré la guerre. En juillet, ils s’installent clandestinement dans « l’Annexe » de l’immeuble du 263, Prinsenchracht. En 1994, ils sont arrêtés sur dénonciation. Anne est déportée à Auschwitz, puis à Bengen-Belsen, où elle meurt du typhus en début 1945, peu après sa soeur. Son journal, qu’elle a tenu du 12 juin 1942 au 1er août 1944, est un des témoignages les plus bouleversants qui nous soient parvenus sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi. Depuis près de soixante-dix ans, la voix de cette jeune fille pleine d’espoir hante des millions de lecteurs dans le monde entier. »

  • Roman autobiographique
  • Lgf
  • Livre de Poche
  • 18 Septembre 2013 (première édition : 25 juin 1947)
  • 333 pages (hors dossier)

Quelques mots sur l’auteure

« Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi. »

Mon avis

Un seul mot : bouleversant

Difficile de croire qu’une fille de cette âge arrive à dépeindre avec une telle vérité les événements qu’elle subit aussi durs soient-ils. Un journal criant de détresse, d’humour, de joie, de peine, d’amour et d’attentes.

Elle nous raconte combien il est difficile de vivre dans la clandestinité, avec des personnes que l’on ne connait pas forcément et desquels on doit s’accommoder. Même si ceci est le prix à payer pour vivre. Puis au fil du journal, on voit Anne changer, mûrir, évoluer, devenir une femme tout simplement avec des envies de liberté, de reconnaissance et d’amour. D’une jeune fille plus ou moins perdue, elle devient au fil du temps une jeune femme qui s’affirme et qui n’a pas peur de ses opinions.

Ce journal pose énormément de questions sur l’Humanité, la faculté des gens à croire et à détruire tout un peuple simplement pour une question de religion et d’idéaux.

Un roman prenant, qui encore aujourd’hui reste d’actualité, une façon de faire vivre encore et toujours cette jeune fille et son histoire (mais aussi celle de son peuple) à travers nous.

Une manière de continuer à véhiculer des valeurs importantes : l’entraide, la tolérance, l’empathie, l’amour de la vie et plein d’autres encore.

Pour un devoir de mémoire, pour ne jamais oublier ..

Je veux continuer à vivre même après la mort (Anne Frank)

Je crois qu’elle a réussi, et de la plus belle des manières ..

Logo JenniferR