Synopsis

Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue.

  • Autobiographie
  • Albin Michel
  • 27 janvier 2016
  • 234 pages

Quelques mots sur l’auteur

Mathias Malzieu entame sa carrière d’homme poétique en 1993 en fondant le groupe Dyonisos. Depuis, il développe son univers sous forme de livres, de disques, de films : Jedi perdu dans un western sous la neige, monstres amoureux, femme-chocolat ou femme-horloge.

Mon avis

Comme vous le savez, Mathias Malzieu est un de mes auteurs préférés. C’est donc avec un grand plaisir que j’ai retrouvé sa plume à l’occasion de cette lecture. Contrairement à tous ses autres romans, dans Journal d’un vampire en pyjama on découvre l’homme plus que l’écrivain ou le musicien. Si dans ses autres romans, on pouvait entrevoir certains points communs entre lui et ses différents personnages principaux, ici, c’est vraiment lui qui est au centre de l’histoire.

De par son écriture, il arrive à nous faire part de ses doutes et de ses angoisses face à la maladie dont il est atteint : l’aplasie médullaire

Ce magicien des mots utilise la métaphore, la poésie mais aussi très souvent l’humour pour dédramatiser sa situation.

Je viens de traverser l’enfer en stop. Le véritable enfer. Pas celui avec du feu et des types à cornes qui écoutent du heavy metal, non, celui où tu ne sais plus si ta vie va continuer

Désormais, j’aurai besoin du sang des autres pour vivre. C’est officiel, je suis devenu un vampire.

Pour moi, l’amateur de rêves, le plus beau cadeau serait de pouvoir revivre normalement.

Au fil de ma lecture, je suis passée par tous les sentiments possibles : la peur, la joie, les doutes, la déception, comme si je vivais les mêmes choses que lui au même moment.

Une lecture qui redonne de l’espoir, qui permet de sourire à la vie, comme un pied de nez à la mort. Malzieu est une valeur sûre pour moi depuis que j’ai lu Jack et la mécanique du coeur et cela se confirme encore aujourd’hui.

Je conseille cette lecture à tous les fans de cet auteur, mais aussi à tous ceux qui vivent la maladie de près ou de loin.

Logo JenniferR

0/10
Ma note