Synopsis

Alexia est encore petite fille lorsque des inconnus l’arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l’Académie Aliénor d’Aquitaine.

Le pensionnat d’élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l’a vue naître.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies, Jade et Clarisse, qu’elles sont promises à de plus beaucoup plus sombres desseins…

ntre les deux adolescents se noue une relation intense qui les aidera à faire face à la vie.

  • Thriller, politique, drame

  • Auto-edition

  • 4 octobre 2014

  • 180 pages

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur pour m’avoir donné la possibilité de lire son livre en tant que Service Presse.

Je suis une férue de thriller, c’est vrai que j’en ai déjà lu pas mal mais dès lors qu’il y a une dimension politique à l’intérieur j’ai toujours peur que cette dernière prenne le pas sur le reste de l’histoire.

Au début, ce livre m’a un peu fait penser à Phobos (que je compte terminer bientôt) avec cette idée de programme devant amener les jeunes filles à devenir de parfaites petites guérrières sans qu’elles en soit informées. Je me suis vite détachée de cette comparaison là pour me plonger véritablement dans l’intrigue proposée par l’auteur.

Tous les mystères qui entouraient cette académie m’ont tout de suite emporté. J’avais besoin d’en apprendre toujours davantage, de suivre les aventures de toutes les petites pensionnaires, leur évolution, leurs progrés, leur façon de voir les choses pour chacune d’entre elles. Je me suis rapidement attachée au personnage d’Alexia, cette petite qui veut se montrer à la hauteur et qui ne lâche rien malgré les difficultés, qui veut prouver qu’elle aussi peut en valoir la peine. J’ai regretté que l’auteur se concentre seulement sur trois pensionnaires et qu’il n’y ai aucune interaction avec les autres académiciennes même si j’ai vite compris qu’il s’agissait des trois protagonistes.

Pour moi, ce roman peut se découper en deux parties : une première où l’auteur présente l’académie, tout le cheminement qui amène les pensionnaires à devenir ce qu’elles sont. Dans un second temps, on découvre les conséquences d’un tel embrigadement . C’est aussi dans cette partie du roman que l’on découvre la raison principale de l’existence d’une telle académie et je dois dire que j’ai été surprise.

Moi qui avais peur de la dimension politique du roman, je la trouve très bien amenée. Elle apporte du crédit à l’histoire sans être pour autant omniprésente.

L’écriture de l’auteur fut pour moi addictive. Entre douceur, réalisme et mystère.

Je recommande.

Logo JenniferR

0/10
Ma note