Synopsis

Alfred Borden et Rupert Angier, deux prestidigitateurs hors du commun, s’affrontent dans un duel sans merci. Trois générations plus tard, au cours d’une enquête sur une secte, le journaliste Andrew Wesley fait la connaissance de Kate Angier. Elle lui révèle qu’il s’appelle en fait Andrew Borden, et qu’une guerre oppose leurs deux familles depuis la fin du XIXème siècle. Quand Andrew découvre le rôle exact joué par le scientifique Tesla dans toute cette affaire, sa vie en est bouleversée à jamais.

  • Science fiction

  • Denoël

  • Folio SF

  • 9 Novembre 2006

  • 496 pages

Mon avis

Un soir que ma meilleure amie était venue à la maison, on avait décidé de se regarder un film. Notre choix s’est porté sur Le Prestige de Christopher Nolann. Ce fut un véritable coup de coeur pour toutes les deux et en faisant quelques recherches, on a vu qu’il existait un livre. On s’était alors dit que ce serait chouette de le lire en lecture commune et d’échanger nos ressentis.

Finalement, elle l’a reçu et donc commencé avant moi, a voulu m’attendre et d’une chose l’autre, la lecture commune n’a pas pu se faire. Je suis donc la première à le terminer et à vous en proposer mon avis.

Tout comme le film, j’ai beaucoup aimé cette lecture. Je note quand même une différence majeure. Ici, on suit une génération différente de celle du film, les descendants de Borden et Angier. La lecture se fait à travers différents journaux intimes et malgré le fait que le livre face 500 pages, ce système ne nous les fait pas ressentir. Le suspens que l’on a en regardant le film et magnifiquement présent dans le livre. Ce récit est découpé en cinq parties, dont deux concernant Alfred Borden et Rupert Angier. Nous sommes obligatoirement troublés à un moment du récit car les notes des deux protagonistes se contredisent parfois et s’entremêlent par moment. J’ai ressenti que cet ouvrage était monté comme un tour de magie. L’auteur cherche à mystifier le lecteur jusqu’à la dernière ligne de son écrit, si bien que jusqu’à cela, nous ne savons pas où ce dernier veut bien nous amener.

La guerre que les deux plus grands prestidigitateurs du siècle se voue et très bien décrite. Chaque partie étant bien distincte on se prend tour à tour d’affection pour l’un ou pour l’autre.

Je pense cependant que le fait d’avoir vu le film avant de lire le livre m’a pas mal desservi. Je cherchais toujours des similitudes entre ce que je lisais et ce que j’avais pu visionner. Mon imagination n’a donc pu faire son travail seulement quand j’arrivai à me détacher de l’adaptation filmique. Etant donné que les deux supports traitent de générations différentes, il était normal que je ne puisse pas retrouver les mêmes scènes. Je pense donc revoir le film rapidement.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture mais aussi de voir le film si tel n’est pas le cas, car tous deux sont pour moi de véritables chefs-d’oeuvre.

Je ne sais pas si vous retrouverez bientôt l’avis concernant cet ouvrage sur le blog de ma meilleure amie mais n’hésitez pas à aller y faire un tour !

Logo JenniferR