Synopsis

Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu’à devenir accros. Jusqu’à ne plus pouvoir se passer l’un de l’autre, sans se rencontrer pour autant…

Savoureuse et captivante, cette comédie de moeurs explore avec finesse et humour la naissance du sentiment amoureux.

  • Roman épistolaire

  • Grasset

  • Le Livre de Poche

  • mars 2011

  • 348 pages

Mon avis

Ce que j’aime dans les romans épistolaires, c’est la vitesse de lecture que ça apporte. Pourtant, je n’en lis pas énormément et j’en trouve très peu d’intéressants. Les deux que j’ai apprécié étaient Le cercle littéraires des amateurs d’épluchures de patates d’Annie Barrows et Mary Ann Shaffer  et Histoire d’@ de Laure Manel. Ce roman là, je l’ai acquis lors d’une opération FNAC 2 poches achetés, le 3e offert. En le voyant dans le bac des livres offerts, je me suis dis « Pourquoi pas ». Il est resté quelques mois à attendre dans ma bibliothèque avant que je me décide à le sortir .

On suit Emma, une jeune femme qui cherche à résilier son abonnement au magasine Like. Une adresse email éronnée et le mail tombe dans la boite d’un inconnu., un certain Léo Leike. C’est le point de départ des échanges qui suivront dans tout le roman. D’abord des échanges de banalités puis des choses de plus en plus personnelles. Une relation qui se crée à distance sans que les deux protagonistes ne puissent rien y changer. Emportés par le flot de leurs emails, ils ont besoin de plus en plus l’un de l’autre.

Ce roman est aussi un moyen d’étudier la manière dont se nouent les relations humaines et les sentiments entre eux. On y intègre le doute, l’envie, le manque, la colère, la possession aussi parfois. Un microcose des différents sentiments que peuvent et doivent composer une relation. Ca pose question aussi des relations hommes/femmes. Oui car la façon de voir la relation est différente, selon qu’on soit un homme ou une femme.

La lecture est simple. On alterne des passages courts, comme si les deux personnages étaient face à face, un dialogue, et des échanges plus longs. Le roman est assez rythmé. Je dois cependant avouer que l’écriture n’est pas franchement recherchée et que quelques échanges m’ont parus plein de mièvreries. Cependant, c’est une lecture qui fait du bien, sans avoir besoin de réfléchir et parfaite quand on a besoin de ne penser à rien. Il faut le lire en ne s’attendant à rien. C’est une lecture que je conseillerai pour les vacances si on a envie de lire quelques chose de léger.

Je n’en dirai pas plus sur les échanges et sur la personnalité des deux protagonistes, j’ai peur de trop en dévoiler.

Un petit point négatif : j’ai relevé quelques coquilles dans le roman et il est important de le noter même si cela n’a pas gêner ma lecture.

Logo JenniferR

0/10
Ma note