Synopsis

Aux alentours de Grenoble, une voiture finit sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans le coffre, le corps d’une femme. A la station-service où a été vu le conducteur pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l’homme n’est pas le propriétaire du véhicule.

Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice, reconvertie en reine du thriller, a toujours tenu sa vie privée secrète. Sa vie ? Un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, L’Inspirante, villa posée au bord de la Côte d’Opale, et le traumatisme de l’enlèvement de sa fille Sarah. L’agression soudaine de son mari va faire resurgir le pire des quatre années écoulées.

Dans le vent, le sable, le brouillard, une question parmi d’autres se pose : vers qui, vers quoi se tourner, quand l’unique vérité est que tout vous devient étranger ?

  • Thriller, Policier

  • Fleuve Noir

  • 3 mai 2018

  • 525 pages

Mon avis

J’ai eu la chance de rencontrer Franck Thilliez lorsd’une dédicace à la FNAC de Nice. A cette occasion, il parlait de son nouveau roman, paru quelques jours plus tôt, Le manuscrit inachevé. J’en ai profité pour me le procurer et avoir un petit souvenir de cette rencontre. Comme tous les livres de cet auteur, je savais qu’il allait être lu rapidement et qu’il y avait de grandes chances que ce soit un coup de coeur.

Dans cet ouvrage, je dirai qu’il y a deux axes principaux. Le premier, la mémoire : on rencontre dans ce roman un personnage,Vic, policier, atteint d »hypermnésie. Cette faculté permet à quiconque en est atteint de se souvenir d’absolument tout ce qu’il croise, toutes les petites choses qui à nous nous paraissent sans importance, sont stockées dans une partie du cerveau. Ici c’est un atout pour Vic car cela lui permet de se souvenir d’absolument toutes les affaires qu’il a traitées. Il peut ainsi faire des recoupements, ce qui lui permet souvent de solutionner les enqêtes plus rapidement que ses coéquipiers. Mais cela a aussi son lot de mauvais côtés. Cette faculté fait que ce dernier réfléchit tout le temps sur tout, son cerveau est en constante ébullition, il se concentre  jusqu’à devenir complètement fou pour trouver la solution.

Tous les aspects de la mémoire sont représentés dans ce roman car il est question aussi d’amnésie et de cryptomnésie.

L’autre axe serait les chiffres, les mathématiques, la logique. Les coupables sont férus de chiffres mais encore plus de tout ce qui touche aux échecs et au chiffre 2. Tout tournera autour de ça pour résoudre l’enquête et demande beaucoup de travail aux enquêteurs mais pas seulement : le lecteur se retrouve rapidement dans la situation du policier à essayer de démêler le vrai du faux.

Concernant les personnages, on se retrouve face à des âmes tourmentées. Léane, l’auteure, semble vouloir exorciser ses peurs à l’intérieur de ses écrits. Quant à son mari, Julian, il ne comprendra jamais la disparition de leur fille Sarah et régler cette énigme  sera son sacerdoce.

Comme lors de tous ses écrits, Franck Thilliez s’amuse de ce que le lecteur comprend, tire les ficelles de son histoire et nous devenons son pantin. On croit comprendre, avoir dupé l’auteur mais finalement on se rend compte qu’il n’en est rien. Il nous propose son problème mathématique à lui, ses équations à inconnues incalculables, c’est lui qui dicte les règles du jeu. Dès le début nous savons, nous ne lisons pas le livre de Franck Thilliez mais celui de Caleb Trashkman. Tout comme Léane et Franck Thilliez, ce dernier est écrivain de thriller. Au travers de ce personnage, l’auteur nous fait part de ses angoisses de la page blanche et tout ce qui touche au métier d’écrivain. Une sorte de mise en abîme.

L’écriture rapide, tranchante et les phrases courtes, participent au rythme du récit. L’atmosphère se met rapidement en place et ne nous quitte plus. Tourner les pages nous oppresse, mais le besoin de savoir est plus fort. Lire une phrase, c’est lire le récit en entier car ce dernier vous happe et il est impossible de le lâcher. La fin est une nouvelle fois une grande surprise que je n’ai pas vu venir du tout.

Je suis fan de Franck Thilliez depuis que j’ai lu son ouvrage Vertige, mais objectivement, je ne peux que vous conseiller de lire ce dernier roman. Une nouvelle fois, c’est un coup de coeur pour moi.

Logo JenniferR