Synopsis

François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. A son réveil, l’inconnue parait en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle dit s’appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant révéler les secrets qui les rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à fendre…

Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir ?

  • Romance

  • Michel Lafon

  • 18 mai 2017

  • 349 pages

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure, Laure Manel, pour l’envoie de son ouvrage dédicacé. C’est le second écrit que je lui lui appartenant. Elle a su que je prévoyais de me le procurer et a donc gentiment décidé de me le faire parvenir. Je l’ai eu entre les mains un tout petit mois avant de partir au Japon. J’ai donc décidé de faire voyager son « homard » au pays du soleil levant sans le lire pour autant. Quelques mois plus tard, je me suis enfin décidée.

Qu’on se le dise tout de suite, il ne faut pas s’attendre à de la grande littérature avec envolées lyriques mais la simplicité et la sincérité de l’écriture servent parfaitement l’histoire. Le topo de départ pourrait faire penser à une romance simple, sans grande profondeur, finalement il n’en est rien. Le sujet est bien plus grave qu’il en a l’air.

Deux âmes égarées qui se rencontrent, des secrets, des non- dits et un peu d’appréhension. En effet, il n’est pas simple de recueillir chez soi une totale inconnue comme il n’est pas facile de fuir. Fuir quoi ? Je vous laisse le découvrir en lisant ce roman.

Elsa est une jeune femme totalement perdue, qui n’arrive plus à faire confiance à qui que ce soit. François est un homme très pris par son centre équestre et tout ce qui en découle et pourtant, chacun trouvera en l’autre des failles qu’ils tenteront de comprendre et de guérir.

Alors oui, François s’apparente à l’homme parfait, ce qu’il est finalement. Un homme sans défauts, toujours présent, un homme que toute femme révérait d’avoir en somme mais parfois ça fait du bien. Il faut savoir rêver un peu. Cet aspect peut en gêner certain(e)s mais pour moi ça l’a fait, c’est ce à quoi je m’attendais quelque part et c’est donc ce que j’étais venue chercher.

Les personnages secondaires jouent aussi un rôle important dans le cheminement des deux personnages, ce qui n’est pas souvent le cas.

Au delà de la relation qui se noue entre les deux personnages, des sujets bien plus graves sont évoqués : la fuite, la peur et tant d’autres que je me dois de garder pour moi si je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la lecture.

Ce roman est remplied’humour, de vérité, de sincérité. Il fait partie de ce genre de lecture qui peut faire prendre conscience de certaines choses même si ce n’est pas sa vocation première.

J’ai ri, j’ai eu les yeux embués, j’ai été choqué et en colère aussi. C’est mon premier coup de coeur de cette année et je ne peux que vous conseiller de le lire

 

Logo JenniferR