Synopsis

La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Au nord d’Eden apparaissent un impénétrable brouillard et ses cohortes de monstres.

La Grande Tempête qui a balayé l’Amérique reviendrait-elle détruire la nouvelle civilisation que les Pans tentent de créer ? L’Alliance des Trois pourra-t-elle s’opposer à la menace d’Entropia, royaume du chaos et de la mort ? Autre-Monde est loin d’avoir livré tous ses secrets.

  • Fantasy

  • Albin Michel

  • Le Livre de Poche

  • 5 mars 2014

  • 422 pages

Mon avis

J’attendais avec impatience la sortie du dernier tome de la série en poche pour me remettre à les lire. Pourquoi ? Vu la vitesse à laquelle je les dévore je préférais les avoir tous sous la main pour ne pas connaitre la frustration. Complètement idiot quand on sait qu’une fois en mains il a terminé dans ma bibliothèque pour y rester quelques mois avant que je me décide à reprendre ma lecture.

[Spoilers] si vous n’avez pas lu les premiers tomes je vous conseille de passer votre chemin pour ne pas entacher une possible lecture prochaine.

Dans cet opus, on retrouve les personnages de Matt, Tobias et Ambre que l’on aime tant, toujours aux prises à leurs questionnements face au malheur qui les entoure. Bien que les choses semblent s’être apaisées, on comprendra bien vite qu’il n’en est rien. Il faudra encore beaucoup de courage et d’abnégation à nos héros pour venir à bout de cette histoire.

On en apprend toujours davantage et plus c’est le cas, plus on a envie de savoir. Ici, on ressent de plus en plus que l’auteur à voulu, à travers ses personnages et son histoire, faire une critique du monde actuel. Comme toujours c’est plein de rebondissements que l’on ne voit pas venir et à chaque mystère dévoilé, un autre prend place.

Les jeunes héros grandissent et avec ça de nouvelles préoccupations apparaissent. Ils sont moins crédules, moins innocents et certains personnages rencontrés au cours de leur périple ont peur de quitter le monde de l’enfance et devenir les adultes cruels qu’ils combattent. Des nouveaux personnages font également leur apparition, notamment vers la fin de ce quatrième tome, quand les héros atterrissent au Canada. De nouvelles altérations, des nouveaux monstres à combattre qui ne sont pas sans rappeler le Repérauden rencontré quelques temps auparavant. Tout est lié, comme notre héros Matt, on le sait, comme lui on enquête, on se questionne, on espère.

Ambre, parait de ses nouveaux pouvoir va venir en aide bien des fois à ses camarades, étant toujours comme le Jimminy Cricket de l’aventure : la force tranquille un peu moralisatrice de l’aventure qui n’oublie pas pour autant la mission qu’ils se sont donné.

Concernant l’écriture, je la trouve toujours aussi simple mais ça ne dessert pas l’histoire. C’est toujours le même page turner après quatre tomes. Plus que trois pour en connaitre le dénouement et j’avoue avoir de moins en moins envie de quitter cette histoire et ces personnages tant l’univers est passionnant. La dernière saga qui m’a donnée cette sensation là n’est autre que le célèbre Harry Potter, autant dire que ça remonte. Je file de ce pas commencer le cinquième opus et ne peux que vous conseiller de commencer la saga si ce n’est pas encore fait.

Logo JenniferR