Synopsis

Camille est une adolescente surdouée. Elle mène une vie sans histoire entre le colège et ses parents adoptifs. Un jour, elle pénètre par accident dans l’univers mystérieux de Gwendalavir avec son ami Salim. 

Camille ignore tout de ce monde. Mais ce monde, lui, semble la connaitre. Sous le nom d’Ewilan. Pourquoi est-elle ici et pourquoi des créatures menaçantes, les Ts’liches, essaient-elle de la tuer?

  • Roman fantasy jeunesse
  • Rageot
  • Livre de Poche
  • 16 septembre 2011
  • 280 pages

Quelques mots sur l’auteur

Pierre Bottero est né le 13 février 1964 à Barcelonnette, dans les Alpes. Très jeune, il est venu habiter en Provence, une région qu’il n’a plus quittée. Il prétend d’ailleurs qu’il serait incapable de se passer du soleil, du Mistral et des cigales…
Marié et père de deux filles, il a exercé pendant longtemps et avec grand plaisir, la profession d’instituteur avant de se consacrer entièrement à l’écriture.
Il a publié ses premiers textes chez Flammarion avant d’éditer chez Rageot la saga d’Ewilan, une double trilogie d’heroic fantasy, genre qu’il affectionne particulièrement. Cet amour de la littérature fantastique remonte à une lointaine (il portait encore des culottes courtes) et intense (il n’en a pas dormi d’une semaine) rencontre avec l’œuvre de J R Tolkien, suivie de plongées profondes et fréquentes dans les univers de Farmer, Zélazny, Howard, Bradley, Moorcock, Leiber et bien d’autres grands maîtres magiciens. Lorsqu’on lui demande d’ailleurs d’où vient son inspiration, il cite volontiers l’impact de ces lectures sur son imagination, voire sur sa personnalité, avant d’ajouter qu’il n’a pas l’impression d’inventer quoi que ce soit : « J’ouvre simplement la porte et l’histoire passe de ma tête à mon ordinateur .

Mon avis

Cela faisait longtemps que j’entendais parler de Pierre Bottero comme étant maitre en la matière de roman fantasy, comme beaucoup d’autres dans sa catégorie. Je me suis donc lancée dans la lecture de cette trilogie sous les conseils de plusieurs personnes.

Je dois dire que je n’ai eu aucun mal à rentrer dans l’histoire tellement l’écriture est fluide. Il est très facile selon moi de dévorer ce roman sans forcément s’en rendre compte. Les personnages que l’on suit sont attachants et on les voit évoluer tout au long du roman.

Camille, l’adolescente surdouée, comprend avec l’aide de ses compagnons de route qu’elle a un don qu’il faut utiliser avec parcimonie suivant l’endroit où elle se trouve. Petit à petit, elle apprend à l’apprivoiser et dans le même temps, comprend pourquoi elle se sent si mal avec ses parents adoptifs.

La manière dont elle évolue est bien amenée. On suit ses doutes, ses révélations, ses envies. Il sera facile aussi de s’identifier à cette jeune fille tant son existence parait banale jusqu’à ce que l’on découvre qui elle est vraiment. Camille dans le monde « réel », elle s’appelle Ewilan dans l’autre Monde.

Quant à son ami Salim, on se rend compte tout de suite que c’est un enfant livré à lui même et beaucoup plus réfléchi et rationnel que son amie Camille. La façon dont leur relation évolue tout au long de l’aventure est très belle.

L’histoire en elle même à une trame simple. Très bien racontée, elle permet une immersion rapide du lecteur. C’est un roman prenant voir addictif. Je n’étais pas trop « saga » avant ça. Le fait de devoir attendre la suite de l’histoire en devant aller acheter les différents tomes ne me plaisait pas forcément, il faut dire qu’en ce qui concerne la lecture je ne suis pas très patiente. J’aime bien savoir la fin de l’histoire à la fin du livre, même pour Harry Potter c’était compliqué. Je dois dire que là, ayant acheter les tomes 1 à 1 car je n’avais pas trouvé d’intégrale, ce premier tome m’a réconcilié avec le genre.

Le tome 2 m’attend dans ma bibliothèque mais je crois pouvoir dire que ce n’est plus pour très longtemps.

 

Logo JenniferR