Synopsis

L’intrépide Gideon Crew est sous le choc. Du jour au lendemain, son boss, Eli Glinn, ferme l’EEC, cette officine qui l’employait et agissait en sous-main pour le gouvernement américain. On lui donne une heure pour débarrasser les lieux ! Quand Gideon croise l’ex-bras droit de Glinn, ce dernier lui révèle avoir mis la main sur un disque dur permettant de déchiffrer le code de Phaistos, une tablette datant de plusieurs milliers d’années. Bientôt, ils réalisent que la tablette ne livre pas un message, mais indique un lieu : le désert d’Hala’ib, à la limite de l’Égypte et du Soudan. Sur place, épaulés par une égyptologue, ils découvrent un tombeau, qui pourrait bien être celui d’Akhenaton. Et si ce pharaon était le véritable auteur des dix commandements ? Et s’il en existait un onzième ?
Ce qui attend Gideon peut le sauver ou, au contraire, l’entraîner vers une fin horrible. Mais, quand il ne vous reste que quelques semaines à vivre, qu’avez-vous à perdre ?

  • Policier

  • l’Archipel

  • 24 octobre 2018

  • 320 pages

Mon avis

T comme tombeau m’a été envoyé en tant que Service Presse de la part des éditions Archipel en fin d’année dernière. Plusieurs événements ne m’ont pas permis de faire part de mon avis depuis.

On suit Gideon Crew qui vient d’apprendre qu’il est atteint d’une maladie incurable. Une nouvelle enquête s’offre à lui et il compte bien la mener à son terme. Je n’ai pas lu les premiers tomes et même si je pense qu’il est bien de les lire dans l’ordre pour comprendre la psychologie des personnages, cela ne m’a nullement dérangé dans ma lecture.

Une chose aussi sur laquelle j’étais un peu septique et qui finalement n’a pas eu d’incidence, c’était le fait que le roman soit écrit par deux auteurs différents. J’avais peur de ressentir le changement d’auteur selon les passages du récit . On sait tous qu’un auteur possède son propre style et sa façon d’écrire. Un roman écrit à plusieurs mains peut tout de suite déstabiliser le lecteur si ce changement se fait sentir. Le fait que  ça n’a pas été le cas de mon côté est un bon point.

Côté personnages, je dois dire qu’à part Gideon, je ne les ai pas toujours trouvé très charismatiques. Souvent effacés certainement au profit du personnage principal. D’ailleurs parlons-en de Gideon : j’ai eu parfois l’impression que les auteurs ne voulaient pas trop nous en dire à son sujet. On a quelques traits de caractère, on reconnait son côté détermine, aventurier, sa personnalité atypique par quelques indices distillés ça et là mais sans plus. J’aurai aimé en savoir davantage sur lui. Peut -être est ce simplement dans les tomes précédents que toutes ces informations sont données, afin de ne pas alourdir ce dernier tome.

T comme tombeau : Rien que dans le titre on sait où cette nouvelle intrigue va nous mener. Sans compter sur la première de couverture qui est, selon moi, plus qu’équivoque. Vous ne devinez pas ? Nous partons pour l’Egypte à la rencontre des pyramides et de l’histoire des Pharaons. Des paysages magnifiques, qui nous font voyager tout en restant dans notre canapé. Il arrive à notre protagoniste des aventures rocambolesques, tellement qu’on se demande si ça pouvait réellement arriver.

Même si j’aurai aimé que certaines actions soit un peu moins tirées par les cheveux, je dois dire que j’ai apprécié ma lecture. L’écriture est fluide, efficace et le roman est en lui-même un véritable page turner. Un roman qui m’a fait voyager, et c’est de ça dont j’avais besoin.

 

Merci encore aux éditions l’Archipel et plus particulièrement à Mylène  pour l’envoi de ce roman.

 

 

Logo JenniferR